Skip to main content

Comment vivre de sa microbrasserie

Surfer sur la vague ou devenir de vrais professionnels ?

Comment vivre de sa microbrasserie, en mettant toutes les chances de son côté pour y parvenir !!! La création de microbrasseries en France est en pleine expansion. Il y a un tel engouement, que pas mal d’indépendants se sont lancés dans la création de micro brasserie. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde comme les poids lourds du secteur.

Cela dit, les exploitants en herbe ont encore leur mot à dire. La filière brassicole représente encore 130 500 emplois en France direct et indirect tout cela aux quatre coins du territoire. Si vous comptez créer une brasserie artisanale : alors vous êtes au bon endroit. Etude de marché, choix du statut juridique, montage du plan marketing, business plan… dans cet article nous passons en revue les 5 étapes à franchir pour ouvrir une microbrasserie !

La marché de la bière artisanale (craft) : un marché en plein développement.

Comment vivre de sa microbrasserie

5 étapes pour ouvrir et vivre de sa microbrasserie.

  1. Réaliser son étude de marché

  2. Trouver l’emplacement de sa micro brasserie

  3. Choisir le statut juridique de sa micro brasserie

  4. Créer le plan marketing de sa micro brasserie

  5. Créer la marque de sa micro brasserie

1. Réalisé son étude de marché.

Se faire une place dans le monde brassicole est un combat de tous les instants. Il est bon, voir nécessaire de mettre en place une stratégie. Les géants du secteur ont tout compris et cela renforcent bien l’importance de réaliser une étude de marché. Si vous prévoyez d’ouvrir une brasserie artisanale ou une microbrasserie.

Plusieurs étapes :

  • Ce que veulent les consommateurs : l’engouement est tellement fort pour les bières artisanales. Que pour trouver son public, il faut s’assurer que vos bières devront être le point fort de cette différenciation tant par l’originalité des recettes que par la qualité d’un produit fini.

  • Faire la veille de la concurrence et de leurs offres : scruter le voisin est essentiel pour se faire une idée de l’état du marché dans votre région. Cela permet un ajustement de vos offres.

  • Ouvrir un brewpub ou seulement brasser et envisager des canaux de distribution au démarrage comme le e-commerce ou par les biais des réseaux sociaux. La ventes sur les marchés dans les commerces de détails ou bien les cavistes spécialisées. comme par exemple la Bièrothèque située dans la région d’Occitanie.

Cela permettra à terme de mieux cibler la demande et adapter votre commerce en conséquence.

  • La réglementation : nous l’avons vue dans la partie précédente, elle est changeante et les brasseurs industriels lobbyent activement pour barrer la route aux indépendants. Cependant il existe le SNBI. Celui qui dorénavant a la mission de fédérer, représenter, aider et défendre l’ensemble des nos brasseries françaises.

  1. – Douanes

  2. – DDASS

  3. – Mairie

  4. – DRIRE

  5. – Licences

  6. – Etre aux normes ERP

  7. – Les normes d’étiquetage

2. Trouver l’emplacement de sa micro brasserie

Comment vivre de sa microbrasserie

Si vous cherchez à créer une microbrasserie, ce n’est pas bien compliquer il suffit de trouver un emplacement avec une place suffisante. Qui permettra un stockage de cuves…

Par contre, si vos ambitions sont plus importantes et que vous souhaitez ouvrir une brasserie artisanale, un lieu bien étudié est a ne pas négliger. Si le prix de vente au litre est de seulement quelques euros, la bière est un produit encombrant à faible valeur ajoutée pour lequel les coûts de transport peuvent vite avoir un impact significatif sur la rentabilité.

Selon l’Association des Brasseurs de France, ce secteur n’est cependant pas encore totalement sécurisé : une grande partie du monde de la brasserie peine à dépasser le seuil de rentabilité

Le marché de la bière serait occupé de 7 à 8% par les bières artisanales en France selon le SNBI. D’après ce syndicat, près de deux tiers (65 %) des brasseurs n’ont pas encore atteint leur seuil de rentabilité.

Il est donc nécessaire pour ces commerces que l’industrie continue de grandir.

Il faut aussi prendre en compte les aspects logistiques au moment du choix de l’emplacement de votre brasserie.

Par exemple un choix stratégique qui est de vous installer à proximité d’une grande ville donnera plus de visibilité au niveau local, non loin d’université aussi.

3. Choisir le statut juridique de sa micro brasserie

Après une analyse approfondie de tous les aspects à prendre en compte énumérée ci-dessus et une stratégie bien définie l’étape suivante consiste à choisir un statut juridique pour votre entreprise.

Le choix du statut est relativement important pour tous les aspects d’un business réussi :

 +++
Auto entrepreneurCréation d’activité simplifiée
Obligations comptables allégées
Exonération de TVA (jusqu’à un certain seuil)
Plafond de chiffre d’affaires
Charges non déductibles
EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitéeProtection du patrimoine de l’associé unique
Imposition sur les bénéfices (après déduction des charges)
Cadre sécurisant car encadré
Encadrement de l’activité strict
Evolution difficile si on veut intégrer un nouvel associé
SA (Société Anonyme)Société adaptée pour les gros projetsCréation de statuts difficile car beaucoup de règles à respecter
SASLiberté dans la création des statuts
Responsabilité limitée aux apports
Pas de capital minimum (1 € symbolique)
Création de statuts difficile car beaucoup de liberté
Charges sociales élevées
SARL (Société à responsabilité limitée)Pas de capital minimum (1 € symbolique)
Responsabilité limitée aux apports
Création simplifiée
Vous pouvez prétendre aux avantages de la micro entreprise
Minimum deux associés
Rédaction des statuts très formalisée
Tenir une vraie comptabilité
SASU (Société par actions simplifiées unipersonnelle)Associé unique
Patrimoine personnel protégé
Président assimilé salarié
Pas de capital minimum (1 € symbolique)
Développement difficile car impossibilité d’intégrer d’autres associés

Le choix du statut juridique de votre brasserie dépend principalement de sa taille.

 

Comment vivre de sa microbrasserie

4. Créer le plan marketing de sa micro brasserie

Avant toute création de votre microbrasserie ou brasserie artisanale. Comme indiqué plus haut dans l’étude de marché. Il faut poser les bases d’une stratégie bien réfléchie et indispensable.

Pour ce faire une place sur la marché existant cela est un parcours semer d’embuche mais pas infranchissable.

Il est donc indispensable de mette en place un plan marketing. Dont les canaux de distribution seront alternatifs comme :

  • les bar et restaurants indépendants

  • les commerces de détails susceptibles de distribuer de la bière artisanale : cavistes, épiceries fines

  • les marchés, foires, ou salons

  • le porte à porte

  • l’e-commerce ou autres formes de vente à distance

  • Les réseaux sociaux

Une organisation tant dans la planification que dans le chiffrage est élémentaire. Chacune des actions marketing à mettre en place dans votre plan marketing.

N’oubliez pas de faire la veille de votre concurrence en observant ce que font les autres micro brasseurs à succès. En participant à des salons, des foires, des festivals le monde de la microbrasserie est un monde ouvert aux autres et bienveillant. Un des meilleurs moyens d’établir une stratégie de distribution gagnante.

Le secteur brassicole demande des investissements importants. C’est pourquoi le plan marketing est indispensable.

5. Créer la marque de sa micro-brasserie

Brasser de la bonne bière est important. Cependant l’image de marque et le positionnement sont nécessaires. Pour que votre marque se distingue sur un marché déjà bien encombré.

L’aspect commercial est extrêmement important. Ce que la plupart des microbrasseries ou brasseries artisanales en démarrage négligent de prendre en compte lors de la rédaction de leur plan marketing :

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Donnez votre avisx