La charte graphique des food entrepreneurs

Table des matières

L’intérêt principal de la charte graphique pour les food entrepreneurs, permet de conserver une cohérence graphique sur l’ensemble des supports de communication de votre entreprise. Le document autorise chaque intervenant de la chaîne graphique que ce soit un imprimeur offset, un enseigniste, un sérigraphe, un community manager, un webdesigner freelance, un développer web, une agence de communication visuelle, un graphiste print…

De pouvoir ainsi utiliser de façon correcte votre logo. Et de ce fait respecter l’identité visuelle sur vos différents supports de communication.

Une charte graphique c’est quoi ?

La charte graphique c’est le document qui regroupe l’ensemble des éléments visuels qui constituent votre image de marque. C’est aussi un indispensable pour les food entrepreneurs. On peut la comparer a une road map ou un livre de recettes. Elle contient les règles de mise en page de vos documents de communication tel que les carte de visite, les affiches, les flyers, votre signalétique, vos dépliants, plaquette commerciale, les powerpoint, votre site internet (le webdesign), la stratégie marketing en somme toutes les règles pour utiliser votre univers graphique de façon cohérente.

Source définition : wikipdédia

Elle définit l’application et les usages de votre identité visuelle. Aussi, une charte graphique peut être plus ou moins dense et détaillée.

Des exemples : de charte graphique d’agence de communication

🗣

À noter : Il ne faut pas confondre charte graphique et identité visuelle. L’identité visuelle est l’ensemble des éléments qui constituent votre image (logotype, gamme colorée CMJN et RVB, typographie (police de caractère), slogan, iconographie, pictogramme, illustration, supports de communication…). La charte graphique est un document qui regroupe l’ensemble de ces éléments et la façon dont ils sont utilisés.

Quels éléments contient une charte graphique pour les food entrepreneurs ?

Une charte graphique est le support indispensable pour déployer votre communication avec aisance et simplicité.

Pour ne pas se perdre et partir dans tous les sens, il est primordial de définir sa cible de client en amont.

Il faut être au clair sur votre type de clientèle pour exemple : vous avez les cibles dites en BtoB, ou BtoC, un marché de niche, un marché prémium, un marché plus large avec des tranches d’âge spécifiques, féminin, masculin…

Il ne faut pas oublier de se positionner sur ce type de marché. Cela permet de se situer en rapport à la concurrence. Votre cible trouvera plus facilement son chemin.

Elle comprend par exemple :

  • Un logo : c’est la base, créer par un amateur ou un professionnel, il faut qu’il reste simple et facilement déclinable. Sans oublier toutes les versions utilisables sur tous vos supports du web à l’impression.
  • Une baseline ou slogan : le slogan est une phrase à but commercial. La baseline, en revanche, est plus descriptive et informative. Elle est un complément au logo ou au territoire de marque. Souvent considérée comme une signature.
  • La palette de couleurs : la palette doit se composer de 2 à 6 couleurs, environ c’est le mieux. Dans la logique, on retient 2 couleurs dominantes, 1 couleur de fond et 1 ou 2 couleurs pour les détails graphiques (cela va apporter du contraste à la marque).
  • Les typographies : en ce qui concerne le choix des typographies ! Le choix d’une typographie bien identifiable pour mettre les titres en exergue ou bien tout autre éléments plus important. La typo complémentaire dite basique, quant à elle, sert à faciliter la lecture des textes courants et donc moins importants.
 
Le logotype et ses différentes versions (dimentions, couleurset noir et blanc) + sa matrice et ses usages
Les palettes ou gamme de couleurs
Les typographies utilisées et (les niveaux de texte recommandés en fonction des supports.)
Les éléments graphiques souvent des formes géométriques
Les motifs variables en formes et couleurs
Les illustrations
Les pictogrammes
L’iconographie (type de photographies associées à la communication)
Le slogan et ou baseline
Les déclinaisons pour les réseaux sociaux
Les déclinaisons pour l’impression
Les déclinaisons pour le web
Des visuels in-situ
 

Et bien sur tout le reste l’iconographie, pictogrammes, illustrations…

Comment utilise t-on une charte graphique ?

La charte graphique est le manuel d’utilisation de votre identité visuelle et de votre stratégie de communication.

La charte graphique est un document qui permet d’assurer une bonne application de l’identité visuelle. Elle doit être consultée comme référence pour utiliser les bonnes couleurs, typographies, etc. Elle est amenée à évoluer et à être enrichie au fil des années. Cela peut être par exemple en précisant les différents niveaux de texte ou en ajoutant une couleur à la gamme.

Une charte graphique complète centralise et normalise également :

✦  Les règles d’insertion de chaque élément (logo, titre, baseline, couleurs, typographie, illustrations, pictogrammes…) et pour chaque support : les marges et le positionnement dans le document.

✦  Les règles éditoriales (ton et style) aidant tout rédacteur à rendre ses documents homogènes.

✦  Les règles d’adaptation et de déclinaison pour les supports comme tels que la télécopie, les RIB personnalisés, … en proposant par exemple une version simplifiée du logo (noir et blanc).

💡

En fonction des changements et de l’évolution de l’entreprise. Il est toujours possible de concevoir et faire évoluer sa charte graphique.

Exemple concret de charte graphique

Si on résume votre charte graphique a pour objectif d’asseoir votre identité et votre image.

Voici la charte graphique du maraîcher bio Capovilla si vous voulez en voir plus sur cette identité un petit tour sur mon portfolio !!!

@tous droits réservés studio Madame.

Connectez-vous à vos clients de cœur en circuit court