Les nouvelles tendances culinaires à garder à l’œil

Table des matières

Derrière les comptoirs ou les fourneaux, on sent du bout de la langue de nouvelles saveurs se faire de plus en plus présentes : le sarrasin, le piment, le sésame, le kimchi… Mais, bien plus que des ingrédients, ce sont avant tout des façons de consommer qui dessinent les tendances culinaires de demain.

Aujourd’hui, je vous embarque donc dans des soirées, des cuisines, des rayons de grandes surfaces, et même sur les réseaux sociaux. Car oui, la gastronomie qui va faire fureur ne se résume pas à quelques recettes : elle envahit tout dans notre quotidien !

No-low : la tendance du peu ou pas d’alcool en mixologie

Oh, celle-là, on la voyait venir depuis un petit moment déjà. Les nouvelles générations boivent de moins en moins d’alcool, notamment en soirée. Et quand ils le font, ils privilégient la qualité : un atelier mixologie, un rhum âgé, un cocktail sur mesure, etc. Mais alors, quelles sont les tendances on the rock au bar ? Le no-low : il faut comprendre le “no or low alcohol” (pas ou peu d’alcool).

On connaissait déjà les mocktails, ces cocktails sans alcool. Mais le no-low va plus loin en intégrant de nouveaux ingrédients travaillés, comme des distillats de plantes ou du vin désalcoolisé, mais qualitatif. De nouveaux produits sont donc à découvrir, histoire de servir autre chose qu’un mélange de jus de fruits !

Tendances-culinaires
MZK agrumes et botaniques - Mezenk - @Jerome Mondière
OSCO_aperitif_sans_alcool_bio_et_peu_sucre
OSCO_aperitif_sans_alcool_bio_et_peu_sucre

La cuisine éco-responsable

Cette tendance culinaire est en train de tout bousculer, que ce soit dans la cuisine des particuliers ou celle des restaurants. Être gastronome et éco-responsable ? Deux termes aujourd’hui indissociables et on le comprend bien ! L’amour pour les produits de qualité, les produits de terroir va de pair avec la sauvegarde de l’environnement et des écosystèmes.

En 2024, plusieurs thématiques fortes se dégagent de cette tendance : 

  • Les emballages, notamment en restauration rapide, sont aujourd’hui recyclables, compostables, réutilisables… Un enjeu fort, comme on a pu le voir au salon du snacking 2024.
  • La chasse au gaspillage alimentaire est lancée. La restauration collective s’est par exemple emparée du sujet.
  • Les régimes limitant la consommation de produits carnés sont aujourd’hui tout à fait admis et habituels. Tous les restaurants ont leurs alternatives végétales.
  • Bio, circuit court, agriculture raisonnée, naturalité, produits de saison, fait maison : la cuisine éco-responsable passe aussi par ces thématiques qui prennent de plus en plus de place dans notre alimentation – et c’est tant mieux !

Le monde de l’influence dans la food

La cuisine est une expérience à vivre et à partager. Je suis graphiste culinaire : je savais bien que la gastronomie pouvait être particulièrement visuelle et appétissante par l’image. Mais avec les réseaux sociaux, c’est allé bien plus loin. Aujourd’hui, TikTok concurrence Google quand une personne cherche un restaurant. Les partages des influenceurs (ou même de n’importe quel utilisateur des réseaux sociaux) va primer sur tout le reste au moment de se laisser tenter par un établissement.

La gastronomie expérientielle et originale s’impose de plus en plus : un concept original de café ou de restaurant, une mise en scène au moment de servir, une présentation du plat débordant de générosité et de gourmandise, des ingrédients jamais vus… Voilà ce qui buzze aujourd’hui sur la toile. Maintenant qu’on le sait, tournons-le à notre avantage pour offrir des expériences encore plus belles !

Connectez-vous à vos clients de cœur en circuit court

Besoin de créer votre identité visuelle, un univers de marque ou une plaquette de présentation ?
Directrice artistique, designer, graphiste et illustratrice, je crée tous les supports nécessaires à votre communication.

Intéressé ?

Par ici pour découvrir mes réalisations ou m’exposer vos attentes.

La comfort food et la cuisine d’antan

En prenant en compte toutes les tendances culinaires précédentes (végétalisation de l’alimentation, aspect visuel important, produits de saison, etc.), on peut à présent plonger dans cette tendance culinaire que je ne peux qu’applaudir : le retour à la cuisine d’antan. La cuisine de mamie. Les bons petits plats. 

Il y a encore peu de temps, la “comfort food” était représentée par des burgers avec du fromage fondant, des beignets tout sucrés ou des lattes à la cannelle. Aujourd’hui, on voit en grande pompe (sur internet ou sur les menus) le retour des blanquettes, des gratins, des ragoûts, des purées, des soupes… Des recettes gourmandes, connues, réconfortantes. Au dessert, on prévoit des crumbles, des moelleux au chocolat, des madeleines, du riz au lait. Une cuisine régressive peut-être, qui rappelle ces petits plaisirs des repas en famille, bien au chaud pendant les jours de pluie.

comfort-food
stefen-tan-cxm7rCXRwNI-unsplash

Ready-to-drink : les cocktails tout prêts

On ouvre, on boit : c’est la magie des ready-to-drinks ! Il s’agit de boissons prêtes à boire, le plus souvent en canettes. Les designs et les packagings sont funs, colorés, avec une place importante donnée à l’illustration. L’identité de marque food dans toute sa splendeur ! La cible, ce sont avant tout les jeunes, qui fuient de plus en plus les établissements de nuit pour préférer faire des soirées entre amis à la maison.

Parmi les ready-to-drink, on trouve des boissons avec ou sans alcool et notamment des premix, des alcopops, des hard seltzers ou des wine seltzers. Mais il faut noter également d’auteurs types de boissons à emporter, comme le café ou le thé, et également des boissons “fonctionnelles” comme celles hyperprotéinées. Adaptées à un mode de vie actif voire nomade, on prévoit un doublement des ventes des ready-to-drinks entre 2025 et 202 (Data Bridge Market Research).

Une gastronomie du bien-être

On n’en a pas encore fini avec les graines germées et les recettes kéto, mais cette vague est en train de s’essouffler. Toutefois, la cuisine du bien-être s’est bien implantée. Des ingrédients ont fait leur nid et sont devenus des éléments connus des consommateurs : baies de goji, spiruline, graines de chia… Aujourd’hui, que ce soit en restauration ou dans les supermarchés, le client veut savoir ce qu’il mange et être capable de faire le meilleur choix pour sa santé. Les ingrédients fermentés et les boissons santé, comme le kombucha ou le kéfir, les plats “frais” comme les rolls à la japonaise sont plébiscités.

Dans ce segment des tendances culinaires, il y UN repas qui tire son épingle du jeu : le petit-déjeuner. Fini la baguette-beurre-confiture, fini le croissant-café. Place aux flocons d’avoine dans du skyr, avec des fruits frais. Ce ne sont pas nos artères qui vont se plaindre de cette amélioration bien-être dans nos assiettes !

Les tendances culinaires et gastronomiques nous réservent de belles innovations. Entre courants attendus (bien-être, éco-responsabilité) et petites surprises (cuisine d’antan, ready-to-drink…), je ne peux que me réjouir de voir que ça continue de bouger, d’innover, de créer, de s’adapter. Les gourmets restent de grands curieux : une des tendances depuis plusieurs années et qui n’est pas prête de s’arrêter, c’est la cuisine du monde. Alors, prêt à en prendre plein les papilles ?

Connectez-vous à vos clients de cœur en circuit court